Digital Criticism

Unconférence du 21 octobre 2021 au 22 octobre 2021 📅

Concept

Introduction

Des centres de recherche de toute la Suisse s’associent pour organiser la première unconference sur la “Critique digitale”. Gratuit et ouvert à toutes et à tous, cet événement unique aura lieu en ligne uniquement les 21 et 22 octobre 2021.

Après une décennie de recherche sur le ‘Digital Turn’ et son impact sur la recherche et sur la société en général, cet événement vise à offrir un espace aux chercheurs·euses de Suisse et au-delà pour développer leur réseau, partager des idées et discuter des orientations de recherche dans les digital studies et les digital humanities. Rejoignez-nous et participez à cet événement.

Objectifs

  • Favoriser la mise en réseau de la communauté de recherche en digital studies / digital humanities en Suisse et au-delà.
  • Discuter et s’informer sur les recherches en cours (y compris les vôtres) sur les phénomènes liés au numérique.
  • Identifier des défis communs aux différentes disciplines pour les recherches à venir.
  • Échanger sur les caractéristiques des méthodes de recherche digitales

Vous avez dit Unconference ?

Une unconference est un format de réunion informel, piloté par les participant·e·s, qui évite les aspects hiérarchiques d’une conférence conventionnelle. Ce format encourage la mise en réseau, les discussions ouvertes et la participation. Apparues dans la Silicon Valley dans les années 2000 pour favoriser la naissance de nouveaux modèles d’innovation, les unconferences ont joué un rôle dans la naissance des médias sociaux et du “Web 2.0”.

Concrètement, une unconference se déroule selon les étapes suivantes

  1. Les participant·e·s s’inscrivent pour l’événement.
  2. Le premier jour de la conférence, lors d’une session plénière, les participant·e·s sont invités à présenter des idées et des sujets de discussion.
  3. Les propositions reçues sont listées sur un tableau et soumises au vote des participant·e·s.
  4. Les sujets les mieux votés sont inclus dans le programme final sous la forme de panels de 45 minutes.
  5. Les participant·e·s choisissent librement les panels auxquels ils souhaitent prendre part.
⇧ Retourner

Programme

Le programme de la conférence comprend deux séances plénières, trois interventions par des chercheurs de premier plan dans le domaine des digital studies, ainsi qu’une série de panels en sessions parallèles sur des sujets que les participant·e·s ont eux-mêmes proposés et choisis via un vote.

October 21
08:45 Prise en main de BigBlueButton
Fourni par CH-Open
09:30 Introduction by the Organizers &
welcome by Dr. Markus Zürcher
10:00 Pitching-Session
11:00 Appréhender le monde numérique à travers ses usages.
L’exemple de l’information et du journalism
Keynote by Nathalie Pignard Cheynel
Voting in progress
12:00 Presentation of program & lunch break
13:30 Panelslot 1
André Cardozo Sarli: Algorithms as normative tools (Lausanne) 📝 Etherpad
Arjun Sanyal: Critical digital literacy in the libraries for persons from different socio-cultural milieux (empowerment) (Zurich) 📝 Etherpad
Victoria Fleury: Combining information from diverse collections and sources. Accessing visualizations (Basel) 📝 Etherpad
14:15 Break
15:00 Panelslot 2
Enrico Natale: Essential readings on digital criticism (Lausanne) 📝 Etherpad
Laetitia Gern: Political discourse online on YouTube (Zurich) 📝 Etherpad
Widmer & Schneider: Premodern data for NLP (Basel) 📝 Etherpad
15:45 Panelslot 3
Melanie Boehi: Transparency and democratizing archives by digitization (Lausanne) 📝 Etherpad
Moritz Mähr: Micropublications (secure research data, do something participant driven, new ways for preprints) (Zurich) 📝 Etherpad
Adrien Tournier: 5G - history of telecommunication (Basel) 📝 Etherpad
16:30 Break
17:00 Quelle est la place de l’histoire de l’informatique
dans les critiques de l’informatique?

Keynote by Mar Hicks
October 22
08:45
09:30 Welcome Back
10:00 Panelslot 4
Geffroy Valérian: Non-uses of digital technology (unnecessary or unwanted tools) (Lausanne) 📝 Etherpad
Elias Kreyenbühl: From papyri to photographs. Doing research with images. (Zurich) 📝 Etherpad
Tobias Hodel: DH Summerschool (Basel) 📝 Etherpad
11:00 Explorations numériques au médialab de Sciences Po
Keynote by Dominique Cardon
12:00 Panelslot 5
Geffroy Valérian: Non-uses of digital technology (unnecessary or unwanted tools) (Lausanne) 📝 Etherpad
Elias Kreyenbühl: From papyri to photographs. Doing research with images. (Zurich) 📝 Etherpad
Tobias Hodel: DH Summerschool (Basel) 📝 Etherpad
break
13:30 Presentations of Results and Outlook
14:15 Round Table and End of Event
15:00
15:45
16:30
17:00

Keynotes

Mar Hicks (Illinois Institute of Technology)

Mar Hicks (Illinois Institute of Technology)

Mar Hicks est une auteure, historienne et professeure qui mène des recherches sur l’histoire de l’informatique, du travail, de la technologie et des études queer en science et technologie. Ses recherches portent sur la manière dont le genre et la sexualité mettent en lumière des dynamiques technologiques cachées, et dont les expériences des femmes et des personnes LGBTQIA modifient de manière inattendue les récits fondamentaux de l’histoire de l’informatique. L’ouvrage de Hicks, Programmed Inequality, plusieurs fois primé, examine comment les Britanniques ont perdu leur avance dans le domaine de l’informatique en écartant les informaticiennes, et ce que ce récit édifiant nous apprend sur les problèmes actuels de la technologie. Son nouveau travail s’intéresse à la résistance et à l’homosexualité dans l’histoire de la technologie. Elle a également un nouveau livre coédité qui sortira au printemps 2021 chez MIT Press, intitulé Your Computer Is On Fire, et qui traite de la manière dont nous pouvons commencer à réparer nos infrastructures technologiques défaillantes. Pour en savoir plus: marhicks.com.

Quelle est la place de l’histoire de l’informatique dans les critiques de l’informatique?

Cet exposé examine les liens historiques entre le développement de l’informatique au 20e siècle et les problèmes de marginalisation dans la technologie au 21e siècle qui ont été exacerbés par des outils et des plateformes informatiques particuliers. En traçant une ligne transversale entre les tendances centralisatrices des technologies numériques au 20e siècle et les déséquilibres de pouvoir encouragés par les plateformes numériques au 21e siècle, cet exposé invite le public à considérer l’accent mis par l’histoire de l’informatique sur les “récits de progrès” triomphants comme faisant partie du problème auquel nous sommes confronté.e.s lorsque nous affrontons les défauts de l’informatique dans le présent.

Dominique Cardon (Médialab Sciences Po)

Dominique Cardon (Médialab Sciences Po)

Né en 1965, Dominique Cardon est sociologue, chercheur et professeur et directeur du Médialab à Sciences Po depuis 2016. Membre du centre de recherche Orange Labs de 1996 à 2016 et professeur associé au sein du Laboratoire Techniques de l’université de Marne la Vallée, il a soutenu sa thèse « L’espace public élargi. Opinion, critique et expressivité à l’ère d’internet » en 2015. Ancien membre du Centre d’Études des Mouvements Sociaux de l’EHESS et membre du comité de rédaction de la revue « Réseaux », ses travaux et recherches l’ont d’abord conduit à s’intéresser aux différentes formes d’expressions dans les médias traditionnels. Il s’est ensuite consacré à l’étude des usages des technologies de communication tels que les outils collaboratifs, aux relations entre pratiques culturelles et vie sociale, et aux métamorphoses du travail induites par la transformation numérique. https://www.institutfrancais.com/en/portrait/dominique-cardon

Nathalie Pignard-Cheynel (Université de Neuchâtel)

Nathalie Pignard-Cheynel (Université de Neuchâtel)

Nathalie Pignard-Cheynel est professeure ordinaire en journalisme et information numérique à l’Université de Neuchâtel (UniNE) où elle dirige l’Académie du journalisme et des médias (AJM). Elle a précédemment dirigé l’Ecole de journalisme de Grenoble puis été responsable du Master Journalisme et médias numériques à l’université de Lorraine.Ses travaux portent sur les mutations des pratiques journalistiques et les changements dans les rédactions à l’ère du numérique, notamment l’usage des réseaux socionumériques et des supports mobiles, l’émergence de nouveaux formats d’écriture de l’actualité et la participation des internautes au processus de construction de l’information en ligne. Elle a co-dirigé l’ouvrage #info: Commenter et partager l’actualité sur Twitter et Facebook, (2018, Éditions de la Maison des sciences de l’homme) et co-signé l’ouvrage Journalisme mobile (2019, Editions de Boeck). Elle dirige le projet de recherche (financé par le FNS) LINC – L’information locale à l’épreuve du numérique : repenser les liens entre médias, journalistes et publics (2018-2020).

⇧ Retourner

Organisation

Inscription

L’inscription est gratuite. Après l’inscription vous recevrez un lien pour accéder à l’espace virtuel de la conférence. Additionnellement, nous vous enverrons par courrier postal un petit cadeau comme souvenir.

Inscrivez-vous en ligne ici.

Pitching et Procédures de vote

Le premier jour de la conférence aura lieu la Pitching session. Si vous avez une proposition, levez la main et on vous donnera la parole pour expliquer votre idée. Pensez éventuellement à un titre pour votre panel. Si vous avez déjà proposé votre idée en ligne, nous vous appellerons.

Une unconference est un espace ouvert. Tout sujet mérite d’être proposé et discuté. Du data management au financement de projet, de la protection de la sphère privée aux méthodes et outils numériques, tous les sujets sont les bienvenus. N’hésitez donc pas à faire des propositions.

Un doute sur l’intérêt de votre sujet ? Proposez-le ! Vous ne savez pas si votre sujet entre dans le thème “Critique digitale” ? Proposez-le !

Une fois que nous aurons recueilli toutes les propositions, celles-ci seront soumises à un vote majoritaire par tous les participants.

Les propositions les mieux votées se verront attribuer un créneau de 45 min. (panel slot) dans le programme. Le programme définitif sera ensuite publié sur ce site web. Les participants sont ensuite libres de circuler entre les différentes salles virtuelles et d’assister aux panels qui les intéressent.

Espaces et Liens

  • Main Room: Toutes les présentations, les pitchs, etc. auront lieu ici.
  • Basel
  • Lausanne
  • Zürich Dans le programme, les panneaux seront directement liés.

Panels

Les panels sont des séances de discussion et d’échange de 45 min. sur un thème donné. Celui ou celle qui a proposé le thème agit comme modérateur des discussions

Langue(S!)

Comme nous sommes en Suisse, un pays avec quatre langues nationales, nous nous engageons à promouvoir le plurilinguisme. Nous sommes volontiers disposés à utiliser l’Anglais comme lingua franca pendant la conférence, mais nous encourageons les participants à parler leurs langues.

  • Les keynotes seront en Français et en Anglais. (Nous essayerons de fournir des sous-titres en Anglais).
  • Les communications plénières seront en Anglais, mais lors de la pitching session les participants peuvent parler leur langue et nous traduirons pour ceux qui ne comprennent pas.
  • Dans les panels, la langue des discussions peut varier en fonction des participants et du modérateur des discussions.

FAQ

Qui peut participer ?

Cet événement est ouvert à toutes les personnes intéressées à discuter des enjeux contemporains du numérique. Les chercheurs de toutes les disciplines sont les bienvenus. Doctorants, Postdocs, chercheurs, professionnels et étudiants sont tous les bienvenus.

How do I register in Big Blue Button?
0:00 click anywhere to play / drag to seek ...
Software et plateforme de la conférence

La conférence aura lieu sur BigBlueButton (BBB), un logiciel de visio-conférence open source développé par CH-Open, une organisation suisse qui promeut l’open source, la protection de la sphère privée et les standards de données ouvertes. en Suisse. Des guides sur l’utilisation de BigBlueButton sont disponibles: manual et tutorials.

Le vote sur le programme se fera via l’application mieuxvoter.fr. Des informations sur le système de votre majoritaire sont disponibles ici.

Faut-il envoyer un résumé ou préparer une présentation ?

Non. La unconference critique digitale n’est pas une conférence scientifique traditionnelle, mais plutôt un espace ouvert ou présentateurs, organisateurs et participants choisissent les sujets.  Elle offre une manière collaborative de débattre, partager des information et construire des connaissances.

Content and Structure

The content and structure of the day are driven by the participants. See for instance the concept of BarCamp. We follow the four flow principles:

  • Whoever comes are the right people
  • Whatever happens, is the only thing that could have
  • Whenever it starts is the right time
  • When it’s over, it’s over” (ref)
⇧ Retourner